05 mars 2008

ArcelorMittal envisagerait de délocaliser la production de Gandrange en Pologne

Le groupe sidérurgique ArcelorMittal envisagerait de délocaliser à terme la production de son aciérie de Gandrange (Moselle) en Pologne, a-t-on appris mardi de sources syndicales à Metz.

ArcelorMittal a prévu de transférer 1,3 million de tonnes d'acier de Gandrange vers son usine de Huta Warszawa, un complexe sidérurgique construit de 1952 à 1957 aux portes de Varsovie et racheté en août 2005 à l'italien Lucchini (groupe russe Severstal), ont indiqué ces sources sous le couvert de l'anonymat, en évoquant un "plan secret" de Lakshmi Mittal, le patron d'ArcelorMittal, premier aciériste mondial (320.000 salariés).

            Contactée par l'AFP, la direction du groupe a démenti.

Le projet de restructuration de Gandrange "n'est en aucune manière la conséquence d'une délocalisation de l'activité --partielle ou totale-- en Pologne. Les rumeurs établissant un lien entre le projet présenté et le développement d'ArcelorMittal en Pologne sont fausses et trompeuses ", a-t-elle indiqué.

La direction de l'usine de Gandrange n'était en revanche pas immédiatement disponible pour commenter ces affirmations.

"Les suppressions d'emploi à Gandrange sont complètement déconnectées de la Pologne", a affirmé de son côté Edouard Martin, élu CFDT au comité d'entreprise européen du groupe.

Les détails de ce "plan" ont été révélés par des membres du syndicat polonais Solidarité en marge d'un comité restreint du comité européen d'entreprise (CEE) tenu le 15 février à Luxembourg, a-t-on précisé de sources syndicales.

Ce "plan" prévoirait que 300.000 tonnes, prises à Gandrange, devraient être transférées dans des usines ArcelorMittal au Luxembourg et qu'un million de tonnes (Mt) devraient parallèlement être données à des sites du groupe à Duisbourg et Hambourg, en Allemagne.

Ces transferts de charge doivent permettre d'attendre que les installations de laminage polonaises, "trains à fils" et "trains continus" actuellement en pleine montée en puissance, soient prêts, ont indiqué les sources syndicales.

Selon elles, M. Mittal aurait, lors du rachat de Huta Warszawa, pris l'engagement auprès du gouvernement polonais de maintenir une importante industrie sidérurgique dans le pays, entré en 2004 dans l'Union européenne.

Le site de Huta Warszawa est l'un des plus importants producteurs d'acier de Pologne avec une capacité d'un million de tonnes dans les produits longs, similaires à ceux fabriqués à Gandrange.

En 2007, l'usine mosellane a fabriqué 1,02 Mt d'acier pour une capacité de production de 1,4 Mt, selon des chiffres officiels de la direction

Posté par xavier_B à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur ArcelorMittal envisagerait de délocaliser la production de Gandrange en Pologne

Nouveau commentaire